Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ma vie entre deux mondes

Lecture Labiale : Quelques bases...

Plusieurs d’entre vous m’ont demandé  de leur expliquer comment je lisais sur les lèvres et où j‘avais appris et quand. J’ai donc décidé de faire une série d’articles sur le sujet. Aujourd’hui, je réponds à vos questions et je vous explique les bases de la lecture labiale ainsi que le déchiffrage des voyelles.

 

Où, quand comment ?

Me concernant, j’ai appris la lecture labiale à 20 ans avec une orthophoniste. Cela m’a pris 6 mois pour arriver à déchiffrer les mots sur les lèvres. Par la suite, je m’en suis toujours servi, mais j’ai repris d’autres séances il y a 6 ans, pendant 6 mois, pour me remettre à niveau car lorsque l’on a un appareil auditif le cerveau privilégie le son et non la lecture labiale et j’avais du mal, mon audition baissant, à déchiffrer  certains mots. Ensuite, comme pour toute langue, c’est la pratique qui permet de s’améliorer.

 

Quelques bases

Quand on parle de « lire sur les lèvres » ce qui est dit, on traduit en mots les mouvements des lèvres avec la position des dents et/ou de la langue (lorsque ceux-ci sont visibles). Le premier problème est que la séparation entre les mots écrits ne se voit pas en lecture labiale.

Ex : L’épicier a des fruits se lira labialement comme ‘lépissiéadéfrui’. Il faudra donc, en fonction du contexte séparer mentalement les mots pour retrouver la phrase d’origine.

De plus, il y  a la possibilité de multiples confusions avec des homonynes qui ont la même image labiale (ex : le balais – le ballet), des consonnes qui sont invisibles sur les lèvres car elles se forment au niveau du fond de gorge (R-G- C)  et d’autres qui ne se distinguent pas car le mouvement des lèvres est le mêm (M-P-B).  

Certaines voyelles et mots on la même image labiale, on les appelle des ‘mots jumeaux’ ou ‘sons jumeaux’.

Donc lorsque l’on compare une phrase lue labialement à  sa phrase effectivement prononcée (ou écrite) on se rend compte qu’elle est tronquée de nombreuses lettres et les sons voyelles et consonnes ne sont pas certains.  C’est la raison pour laquelle on doit avant tout se servir du contexte lorsque l’on lit sur les lèvres afin d’éclairer le sens des mots.

 

En pratique

 

Le mieux est de commencer en apprenant à reconnaitre les voyelles et leurs sons jumeaux ainsi que des mots qui en principalement composés. Puis passer aux consonnes et enfin aux diphtongues et mots plus complexes. Vous pouvez demander à une personne de dire les voyelles et mots ou bien vous entrainer devant une glace. Il vous faudra vous exercer tous les jours pour acquérir  une certaine maitrise.

 

Pour cela, vous pouvez vous procurer un livre -   - dont je vous mets le lien sur amazon ci après : https://www.amazon.fr/Lecture-labiale-conservation-parole-P%C3%A9dagogie/dp/2918749001/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1512069681&sr=8-1&keywords=lecture+labiale

 

Il y a aussi une méthode très bien faite qui s’appelle LABIA. Elle comprend un livre et un dvd. Vous pouvez vous la procurer ici :  http://www.priceminister.com/offer/buy/48726923/Muzzolini-Frederic-Labia-Pour-Lire-Sur-Les-Levres-Methode-De-Lecture-Labiale-A-L-usage-Des-Malentendants-Avec-Video-Livre.html

 

Je vous donne aussi le lien d’un site pour apprendre la lecture labiale. http://www.labiolecture.fr/

 

 

Je vous laisse sur ces lignes et vous donne rendez-vous dans l’article qui suit pour apprendre les voyelles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Foeby Anne / Ma vie entre deux mondes / Facebook : Foeby Anne / Maman Malentendante / Maman  / Education / Audition / Appareils Auditifs / LSF / Langues des Signes Française / Surdité / Sourds / Formation LSF / LSF : Les Animaux / Chronique de ma surdité / Lecture Labiale / ACCEO / Visio Interprétariat / Interprète LSF /Cap Emploi / Astuces .

 

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article