Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ma vie entre deux mondes

Chronique de ma surdité #20 : Carnet de vie chapitre 4 et 5.

 

On se retrouve pour deux nouveaux chapitres de mon carnet de vie. Bonne lecture à tous  ;-)
 

4 - Mon professeur particulier…
Maternelle 1975-1976


Je rentre chez moi l’après-midi, sans rien dire, mais j’ai une idée. Alors que je termine mon goûter et tandis que ma mère vérifie les devoirs de mon frère, je me tourne vers elle.

- Dis, maman, tu ne voudrais pas m’apprendre les couleurs ? 
  Toutes les couleurs. On les fait à l’école, mais mes copines en
  connaissent plus que moi.

- Quelles sont les couleurs que tu ne connais pas ?

- Hum… Je ne sais pas. Je connais le bleu, le rouge, le vert, le jaune,
   le marron, le rose, l’orange, le blanc et le noir, mais s’il y en a
   d’autres, je ne les connais pas.

- Ah bon ?

Ma mère me regarde étonnée. Elle se lève et va prendre une revue de couture en couleur et me montre une page.

- Là, c’est quoi comme couleur sur le gilet ?

- Je ne sais pas…

- C’est gris, ma chérie ! Et ce pantalon ?

- … rouge foncé ?

- Non c’est bordeaux. Bon, ce soir, je vais t’apprendre 4 couleurs. Donc,
  là tu as du gris. Même du gris clair. D’accord ? Ici, c’est bordeaux.
  Celle-là, tu la connais ?

- Non.

- C’est violet et là, c’est turquoise. C’est une sorte de bleu-vert.

Ma mère tourne à nouveau les pages et me redemande ces couleurs. Il me faut peu de temps pour les mémoriser. Je suis contente car si j’apprends les couleurs avec maman, la maitresse ne pourra pas me punir à nouveau. Les soirs suivants, dès mon goûter avalé, je vais chercher la revue et ma mère m’aide à réviser les couleurs. A la fin de la semaine, je suis incollable sur le sujet. Mais un autre problème vient s’ajouter alors que je pensais tout savoir sur les couleurs. Le samedi matin, l’institutrice nous fait un cours sur les couleurs primaires et comment en mélangeant deux couleurs on en obtient une troisième plus ou moins foncée ou claire. Une chance, elle nous a tout de suite donnés un polycopié avec un tableau avec des gommettes colorées, qui récapitule le mélange des couleurs. L’exercice consiste à colorier un cercle, divisé en parts, sur une autre feuille. Chaque part est numérotée de 1 à 5 et pour chaque chiffre on doit mélanger deux couleurs données pour en obtenir une troisième. Nous devons faire notre exercice pendant qu’elle fait son cours aux CP.  Je regarde bien le tableau et quelle gommette de couleurs plus quelle autre donne une troisième couleur.  Sans un mot, Aline et moi comparons notre travail. A la fin de l’exercice, je suis soulagée d’avoir réussi.  Ce qui me sera confirmé le lundi matin suivant quand Mlle Hervette nous rendra nos feuilles en me disant  « Très bien ». Malgré mon jeune âge, je suis consciente que je dois ma réussite à ma mère, son amour et son implication. Je suis encore loin de me douter qu’elle allait devenir ma seconde institutrice, puis professeur jusqu’au collège !

 

5 – Ne plus jamais dire que je suis malentendante.
      Maternelle - 1976.


L‘année passe lentement entrecoupée des leçons de conduite de ma mère que j’accompagne car elle n’a personne pour me garder. L’école est mon calvaire, je suis sur le qui-vive constamment. Je m’applique à faire les exercices donnés en classe. A force de fixer l’institutrice pour bien comprendre ce qu’elle dit, sans le savoir, j’apprends de moi-même à lire sur les lèvres.

Mais un jour parmi d’autres, une brimade de plus arrive. Mlle Hervette nous demande de colorier un dessin sans dépasser des lignes. Je m’applique, mais je fais tomber ma gomme. Alors que je me baisse pour la ramasser, Valérie Duv*, une élève méchante qui passe son temps à harceler les plus faibles, me prend mon dessin qu’elle remplace par son gribouillis. Je lui demande de me le rendre, mais elle refuse avec un sourire mauvais et commence à écrire son nom sur la feuille. Je lui dis qu’elle n’a pas le droit tout en essayant de reprendre ma feuille, mais la maîtresse m’entend. Elle vient vers moi et sans me laisser le temps de m’expliquer, me tire par le bras pour me jeter violement au mur en me criant : « Sale petite peste ! C’est ce que tu appelles un travail soigné ?  Tu as zéro et tu resteras là jusqu’à la fin de la récréation. Tu n’es vraiment pas une lumière ! Je vais te dresser ! »

Le monde me parait bien noir et mon bras me fait mal. Je retiens mes larmes du mieux que je peux tout en restant bien face au mur. Tandis que les élèves sortent en récréation, je me promets de me venger de Valérie. Je ne sais pas encore comment, mais je suis sûr de trouver. C’est la première fois que l’esprit de vengeance est aussi fort. Je hais l’école et les instituteurs et je hais les autres. Je ne suis bien que chez moi ou avec mes amies. Je me fais aussi la promesse que dorénavant, je ne lâcherai aucun travail, aucun objet qui m’appartienne tant que je serai à l’école. Je ne suis peut-être pas intelligente, mais je sais être sur le qui-vive. Je le suis depuis des mois. Je ne relâcherai plus mon attention.

Quelques temps plus tard, un autre évènement va me faire cruellement prendre conscience de ma différence. Un après-midi, à la sortie de l’école, alors que j’attends mon frère pour rentrer à la maison, une maman s’approche de moi en souriant et me demande gentiment : « C’est vrai que tu n’entends pas bien ? » Je réponds oui docilement ne voyant rien venir. Elle se retourne, alors, vers sa fille et la sermonne « tu ne t’approches plus d’elle, hein, je ne veux pas que tu deviennes aussi gourde qu’elle !! »

Je les regarde partir anéantie. Je n’ai que 6 ans mais mon cœur se serre, les larmes me montent aux yeux. Sans rien dire, je rentre chez moi une fois que mon frère m’a rejointe, me promettant de ne plus jamais dire que je suis malentendante.

 

 

 

Contact mail : foebyblog@gmail.com

 

Retrouvez moi sur :

 

Facebook - Foeby Anne

Instagram

ou sur   Pinterest

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

#FoebyAnne / Ma vie entre deux mondes / #Maman Malentendante / #Education / #Audition / #AppareilsAuditifs / #LSF / Langues des Signes Française / #LectureLabiale /#Surdité / #Sourds / Chronique de ma surdité / #InterprèteLSF /#CapEmploi / #Astuces/ #couple / #DIY / #déco  /#psychologie enfant / #enfant/ #famille / #Maman / #Box/ #Emma&Chloé / #boxbijoux / #bijoux / #poleemploi / #handicap / #handicapetpoleemploi.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

Catherine perrez 30/04/2020 00:42

Comment une institutrice qui devrait aimer les enfants peut elle se comporter de la sorte. C'était une femme cruelle et vous avez payé le prix fort. Bravo pour votre blog passionnant sur bien des points

Foeby Anne 30/04/2020 16:19

Bonjour, Oui c'était en 1975 et l'époque n'était pas la même. J'espère qu'aujourd'hui, les instits sont différents.