Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ma vie entre deux mondes

Isolement et solitude de la surdité.

Ces derniers temps, via des commentaires sur des articles, par mail ou sur Facebook, plusieurs personnes m’ont parlé de leurs difficultés en tant que malentendant ou conjoint de malentendant. Ces difficultés étaient liées à l’isolement et à la solitude de la personne malentendante.  Étant en couple mixte avec un entendant, je comprends doublement les difficultés que les conjoints ressentent.
 

Sacrifiés sur l’hôtel de la normalité…

Dès l’enfance on est catégorisé, étiquette « handicapé » et laissé de côté comme si on était incapable d’apprendre quoi que soit ! On nous force à oraliser, à être appareillé, on gomme ce qui fait notre personnalité afin que l’on soit le plus normal possible. Mais en même temps on ne nous croit pas capable de suivre des études. Et ceci est encore plus vrai dans les campagnes ou petites villes de province où il n’y a pas d’instituts pour sourds. Résultat, on « survit » à l’enfance et on arrive à l’âge adulte sans réel métier et on se retrouve avec l’AAH comme revenu financier.  Alors que si dès la maternelle, on avait un enseignement avec la LSF, on pourrait suivre une scolarité normale et avoir un métier. Tout le problème de base vient du fait que les entendant s’obstinent à ne pas généraliser la LSF et l’imposer dans toutes les écoles à tous les niveaux.  Si dès le départ les générations entendant/malentendants étaient habitués à avoir un enseignement dédoublé en LSF, devenus adultes ces générations d’entendant ne verraient pas les malentendants comme des handicapés, qui eux-mêmes ne se sentiraient pas rejetés au niveau social et professionnel.  Car le sentiment de rejet et d’isolement vient de là : Du rejet et du regard des autres.

 

Pourquoi s’isole-t-on ?

J’ai eu la chance d’entendre très bien jusqu’à 2 ans et quelques, ce qui fait que lorsque mon audition a baissé avec les années, j’ai toujours parlé normalement et compris le français oral et littéral. Donc mon handicap ne se voit quasiment pas. Mais si je le dis, je le vois instantanément. Comme lorsque j’avais 6 ans et que j’avais répondu par l’affirmative à une maman qui me demandait si j’étais malentendante et qu’en retour elle avait dit à sa fille, mon amie, de ne plus m’approcher car elle ne voulait pas qu’elle devienne aussi cruche que moi ! Depuis, j’ai toujours caché mon handicap et ce sentiment a grandi avec moi à cause des médecins et des enseignant de l’époque qui me prenaient pour une handicapée qu’il fallait faire paraitre le plus normal possible tout en gardant bien à l’esprit qu’elle n’était pas très évoluée (dixit mon instituteur de primaire) ! Rejetée dès l’enfance par les entendants, je suis devenue au fil des années, très solitaire et je me suis réfugiée dans les livres et l’écriture.

 

Un quotidien différent….

Il est vrai que lorsque l’on est malentendant ou sourd, on ne voit pas la vie, le quotidien de la même manière. Aujourd’hui, je suis mariée et maman. Mon mari est entendant et si notre couple fonctionne bien c’est parce qu’il ne me fait pas ressentir mon handicap. On s’adapte l’un et l’autre à une vie quotidienne parsemée de petits couacs ! Il me traduit souvent ce que disent les gens, il utilise quelques signes ou bien mime ce que parfois je ne comprends pas. Il ne m’en veut pas quand je fais trop de bruit en rangeant la vaisselle, fermant les placards ou les portes car il sait que je n’en entends pas le bruit !  Il met les sous-titres à la télévision et ne m’en veut pas si je ne réponds pas au téléphone ou à ses SMS car il se doute que je n’ai pas vu le téléphone flasher. De mon côté, je fais des efforts pour lire sur les lèvres (ce qui est très fatiguant et demande beaucoup de concentration) et limiter le bruit quotidien. Mais il est vrai que Le fait de faire attention à tout, toute la journée (travail et maison) est très fatiguant et que du coup, je suis fatiguée et vite énervée. Ce que mon mari ne comprend pas.  Et je pense que dans tous les couples mixtes entendants/malentendants il y a les mêmes soucis et incompréhension. Si les entendants savaient à quel point il est fatiguant de vivre  « normalement » pour un malentendant, ils comprendraient. On se sent souvent seul et exclu car on ne comprend pas ce qui se passe de la même manière. Quand on est malentendant, on voit une scène se dérouler sous nos yeux ou des explications qui nous sont données comme dans un film où l’on voit d’abord la scène, puis les personnages, puis la compréhension de ce qui se passe. Alors qu’un entendant comprend de suite de qui se passe en même temps que la scène.

 

L’isolement mène à la solitude…

A force de se sentir différent et incompris, on s’isole et cet isolement mène à la solitude. On préfère être seul car on ne se sent pas juger, on n’est pas obligé de demander une explication. On ne subit pas le regard et le jugement des autres.  Et on ne culpabilise pas de ne pas avoir les mêmes centres d’intérêt que les autres. Ceci doit être encore plus vrai dans un couple où la femme entendante travaille et a une vie sociale avec des entendants alors que le conjoint malentendant se sent relégué au second plan car ne travaillant pas et ne pouvant pas participé à la vie sociale de son épouse. Même malentendant, un homme a besoin de se sentir un homme dans son couple et ce sentiment doit être terriblement difficile à surmonter. Un sentiment dépréciatif qui mène à l’isolement, menant lui-même à la solitude.

 

Démystifier la surdité et généraliser la LSF…

Heureusement, grâce à leur famille, leurs amis beaucoup d’entre nous ne connaissent pas les affres de la solitude. Grace à internet, on communique facilement et on apprend aussi beaucoup de choses. Depuis quelques années, la LSF revient en force et grâce à des bloggeurs et Utubeurs sourds, le monde de la surdité est démystifié. Mais le gouvernement reste sourd à une généralisation de la LSF, depuis les petites classes, dans les écoles classiques et les médecins s’obstinent toujours à nous normaliser à leur image d’entendants au lieu de nous respecter en tant qu’être humain.

 

A quand une scolarisation dédoublée en LSF et le respect de notre individualité de sourd ? Probablement jamais tant que nos gouvernants et médecins seront d’accord pour nous sacrifier sur l’hôtel de leur normalité !

 

 

 

 

Que pensez-vous de la généralisation de la LSF pour contrer l‘isolement des sourds ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retrouver moi sur ma page facebook - Foeby Anne

 

 

 

 

 

 

 

Ou sur Pinterest

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Foeby Anne / Ma vie entre deux mondes / Facebook : Foeby Anne / Maman Malentendante / Maman  / Education / Audition / Appareils Auditifs / LSF / Langues des Signes Française / Lecture Labiale / Lire sur les lèvres / Surdité / Sourds / Formation LSF / LSF : Les Animaux / Chronique de ma surdité / ACCEO / Visio Interprétariat / Interprète LSF /Cap Emploi / Astuces / Elle & Lui / #couple / DIY / #déco DIY  / psychologie enfant.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

luka 10/12/2019 23:57

cest evidament logique !
ont dvvais pas avoir a en parler !

Tous le monde devais savoir communique en lsf ,
depuis l enfance .

des person parle english , espanola , chinois ,
.
et arrive Pas a communique avc des person qui sont de mm commnaute q eux !

sa n a aucu Sens !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Foeby Anne 11/12/2019 14:13

Oui cela nous parait logique à nous malentendants ou sourds, mais ce n'est malheureusement pas le cas des entendants....