Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ma vie entre deux mondes

La Minute Psy : Mon enfant est très émotif.

A fleur de peau, votre bout de chou fond en larmes dès que vous élevez la voix. Il bégaie quand il doit parler en public, tremble dès qu’il est face à une situation de conflit ou a peur des images de violence de la télévision et la fragilité des autres le bouleverse. Votre enfant est très émotif. Cela vous dérange car vous avez peur qu’il ne soit pas capable de faire face à la vie qu’il l’attend et ses aléas.

 

Quoi faire ? Comment réagir ?

La première chose à savoir est qu’inciter votre enfant à se contrôler n’est pas la meilleure chose à faire. Il va tout garder en lui et se transformer en cocotte-minute à retardement. Il va s’isoler, voire devenir inhibé et ruminer des idées noires.

Il vaut mieux le laisser exprimer ses émotions et répondre à ses questions.

 

La fragilité des autres le bouleverse

Que ce soit la cruauté envers les animaux, la souffrance ou la mort, il est malheureux. Il ne faut pas lui éviter ces situations. Il vaut  mieux le laisser affronter la réalité de la vie et lui expliquer que même si ces situations sont injustes et terribles, elles font partie du cycle de la vie. Les animaux se tuent entre eux pour survivre depuis la nuit des temps, la maladie ou les accidents engendrent de la souffrance et la cruauté envers les animaux est sévèrement punie. Bref, il faut lui permettre de mettre des mots sur des situations afin de l’aider à gérer ses angoisses et ses émotions.

Il faut lui expliquer qu’il faut aider les personnes en difficultés, les handicapés et le féliciter de respecter ces personnes.

 

Il fond en larme et/ou tremble à la moindre occasion

Vous avez élevez la voix ou l’institutrice/teur l’a réprimandé et il perd tous ses moyens. Cela traduit un manque de sécurité intérieure, voire un manque de confiance en soi. Il faut lui expliquer pourquoi vous avez élevez la voix et lui permettre de dire pourquoi il a peur et perd tous ses moyens. Il faut lui expliquer qu’il a le droit d’être déstabilisé et qu’il peut prendre quelques instants pour se remettre, mais qu’il doit aussi réfléchir à la cause de la réprimande.

 

Dans tous les cas, il faut lui permettre d’exprimer ses émotions, soit par des mots, soit avec des dessins ou par l’écriture. Ainsi l’émotion ne sera plus subie comme une chose négative. Il doit apprendre à vivre avec et en faire une alliée car cela peut aussi être un atout pour mieux comprendre ce que l’on ressent.

 

 

J'espère que cet article vous aura plu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Foeby Anne / Ma vie entre deux mondes / Facebook : Foeby Anne / Maman Malentendante / Audition / Appareils Auditifs / LSF / Langues des Signes Française / Surdité / Sourds / Formation LSF / LSF : Les Animaux / Chronique de ma surdité / ACCEO / Visio Interprétariat / Interprète LSF /Cap Emploi / Astuces épargne / Astuces Economies / My little box / La Minute Psy

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Angelilie 10/09/2017 01:57

un beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog (lien sur pseudo) au plaisir

Foeby Anne 10/09/2017 17:33

Bonjour,

Merci ;-) Je connais votre blog. J'aime beaucoup vos photos

Angeline 09/09/2017 16:58

j'aime me promener ici. un bel univers. vous pouvez visiter mon blog (cliquez sur pseudo)