Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ma vie entre deux mondes

Maman malentendante et devoir de citoyenne.

Comme tout citoyen, j’ai une carte d’électeur et je l’utilise ! Dernièrement, après les Présidentielles, nous avons eu les Législatives pour élire nos députés. Rassurez-vous, je ne vais pas vous parler de politique, non. Je veux vous parler des élections, en elles-mêmes, quand on a un handicap.

Ce qui m’a tout d’abord interpellée, comme pour les Présidentielles d’ailleurs, c’est qu’aucun des nombreux candidats qui postulaient au « siège doré »  n’avait un regard vers le handicap en général. Tous autant qu’ils étaient,  avaient imprimé des tracts récapitulant la ligne politique de leur parti, sans rien sur leur action personnelle de futur député pour leur circonscription et donc aucune ligne sur le handicap. Ma première impression fut donc que du siège qu’ils visaient ne les intéressait que la rémunération mensuelle qui allait en découler. Les besoins de la circonscription et donc de sa population ne faisaient pas parti de l’enjeu !

Forcément, ça ne m’a pas donné envie d’aller voter !! Mais je me suis forcée car le droit de vote est représentatif de la démocratie et donc de liberté.

Hautains, précieux et incroyablement égocentriques

Quand on est malentendante, on regarde les infos en voyant principalement les images. La bande « son », passant en sous-titres qui sont quasi tout le temps absents, étant reléguée au second plan. Nous voyons donc des personnes se battre comme des chiffonniers, dans l’agressivité et la colère pour obtenir plus de voies que leur concurrent. Quand nous les voyons dans de rare bain de foule, ils sont hautains, précieux et incroyablement égocentriques. Tout cela n’est pas vu par les entendants car ils sont focalisés sur les discours qu’ils écoutent (entendent). Ils voient une personne qui parle, mais ne décèlent pas sa personnalité comme nous nous pouvons la percevoir. Et franchement, quelque soit le parti, je n’ai vu qu’une meute de chiens se battant griffes et ongles pour obtenir leur « Os ».

Une cruche parfaite ou idiote patentée ?

Le jour « J » arrive. Je me dirige vers la salle de l’ancienne Mairie où a lieu le vote. A gauche une table avec deux personnes qui vérifie votre carte et identité et vous laisse choisir les bulletins de vote.

1ère complication : Etant malentendante, je suis obligée de saluer en premier, puis de les regarder vérifier mon identité avant de baisser la tête pour choisir les bulletins qui m’intéressent le plus. Sinon, je ne comprends pas ce qu’ils me disent et passe pour la cruche parfaite !

Je me rends dans l’isoloir, fait mon devoir de citoyenne et ressort.

2ème complication : Arrivée devant l’urne. Même souci. Je dois regarder la personne présente pour la saluer, mais aussi regarder les deux autres personnes qui cherchent mon nom sur la liste à émarger. Ce qui fait que pour ne pas louper l’appel de mon nom (et opiner du bonnet pour dire que c’est bien moi), je fais des allers et retours avec ma tête entre le préposé à l’urne et ceux à l’émargement. Ce qui me donne l’air d’une parfaite idiote. Je place mon bulletin dans l’urne sans la regarder, mais en regardant le préposé pour savoir quand il va dire « a voté » et là… Je loupe souvent  l’ouverture. Les deux autres me regardent comme si j’avais le QI d’une Huitre, ce que je déteste au plus haut point !  Je passe à la signature ou je repère le petit rectangle où je dois signer, mais là aussi, je dois aussi regarder la préposée qui me redit mon nom, ce qui me fait forcément hésiter quelques secondes. J’ai alors droit à un sourire condescendant qui m’exaspère au plus haut point !

Un devoir, mais aucun droit

Les entendants n’imaginent pas combien cela est difficile de suivre une conversation, des indications, un cheminement quand il faut faire plusieurs choses en même temps. Ce qu’ils voient, c’est une apparente « limite intellectuelle » qui n’existe que dans leur appréciation subjective, mais qu’ils ne remettent jamais en question.  Me concernant, je suis connue dans mon village comme étant malentendante. Mais j’ai l’impression que les gens ne font aucun effort pour comprendre mon handicap. Alors quand je vois que dans la majeure partie des circonscriptions, dont la mienne, ont été élus des personnes qui sortent de nulle part, qui n’ont aucune qualification, aucune expérience, je me dis que je vais encore devoir passer 5 ans dans la galère de mon dossier CAP Emploi dont je n’ai pas de nouvelles depuis plus d’un an ! Car elle n’a aucune idée des attentes de la population en général et des handicapés en particulier !

Tout cela participe au fait que plus ça va, et moins j’ai envie de me déplacer pour un devoir dont je ne récolte aucun droit !

Par contre, je me demande si je ne vais pas me payer le culot d’aller rencontrer ma nouvelle députée à l’une de ses permanences, histoire de lui poser quelques questions. Je vais y réfléchir très sérieusement et je vous tiendrai au courant !  D’ici là, je vous dis à bientôt dans un prochain article.

 

 

Et vous, auriez-vous envie de rencontrer votre député pour connaitre ses intentions sur un sujet qui vous interpelle ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Foeby Anne / Ma vie entre deux mondes / Facebook : Foeby Anne / Maman Malentendante / Audition / Appareils Auditifs / LSF / Langues des Signes Française / Surdité / Sourds / Formation LSF / LSF : Les Animaux / Chronique de ma surdité / ACCEO / Visio Interprétariat / Interprète LSF /Cap Emploi / Astuces épargne / Astuces Economies / My little box.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article