Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ma vie entre deux mondes

Fan de 'A silent voice' histoire sur la surdité...

Aujourd’hui, je viens de vous parler d’un coup de cœur littéraire étonnant. Il s’agit d’un manga dont le titre est « a silent voice ».  Pourquoi un coup de cœur ? Pour deux raisons : La première est qu’il s’agit d’un livre Japonais et d’un manga (BD japonaise) et la seconde est que l’histoire parle de la surdité et de la  langue des signes et du rapport entendants/malentendants.

L’auteur, Yoshitoki OIMA, nous raconte l’histoire de la relation entre un jeune garçon entendant Shoya et d’une petite fille malentendante, Shoko Nishimiya, qui est sourde depuis sa naissance. Même équipée d’un appareil auditif, elle peine à saisir les conversations, à comprendre ce qui se passe autour d’elle. Effrayé par ce handicap, son père a fini par l’abandonner, laissant sa mère l’élever seule. Shoko arrive en cours d’année dans la classe de CM2 de Shoya. Comme elle n’entend pas, elle n’arrive pas à oraliser et elle utilise la langue des signes et un carnet dans lequel elle écrit ce qu’elle veut dire.

 

(Les mangas se lisent de gauche à droite..)

 

Mais Shoya est déstabilisé par le handicap de Shoko et il va lui faire vivre un véritable enfer dans des persécutions qui iront jusqu’à la violence physique. Jusqu’au jour où la brimade de trop provoque une plainte de la famille de Shoko, ainsi que l’intervention du directeur de l’école. À cet instant, tout bascule pour Shoya : ses camarades, qui jusque-là ne manquaient pas eux non plus une occasion de tourmenter la jeune fille, vont se retourner contre lui et le désigner comme seul responsable...

 

 

 

Quelques année plus tard, devenus adolescents, les deux personnages se retrouvent pas hasard. Et Shoya va tout faire pour se faire pardonner de son comportement. Mais Shoko aura-t-elle la réaction qu’il espère ?

 


Au fil des sept tomes de cette histoire, nous suivons l’évolution des personnages au centre de laquelle se situe le handicap. Ecrit avec justesse, nous irons jusqu’à la conclusion poignante d’un manga pas comme les autres.

J’ai vraiment adoré ce manga. Normalement je n’en lis pas, mais le titre a attiré mon regard à la bibliothèque où je vais chaque semaine. Je n’ai pas été déçue. Même si il y a quelques longueurs et scènes dont on ne comprend pas trop ce que ça vient faire dans l’histoire, on se sent tour à tour ému, en colère et heureux pour shoko.

Une BD pour changer le regard sur le handicap que je vous recommande vivement.

 

 

Et vous connaissiez-vous A Silent Voice ?

 

 

 

 

 

 

Crédits images google

Foeby Anne / Ma vie entre deux mondes / Facebook : Foeby Anne / Maman Malentendante / Audition / Appareils Auditifs / LSF / Langues des Signes Française / Surdité / Sourds / Formation LSF / LSF : Les Animaux / Chronique de ma surdité / ACCEO / Visio Interprétariat / Interprète LSF /Cap Emploi / Astuces épargne / Astuces Economies / My little box.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Foeby Anne 01/06/2017 19:31

Bonsoir Coco ! Tu as raison. Moi je n'ai pas de carnet, mais il m'arrive de demander aux gens d'écrire ou d'épeler. Et quand ils ne sont pas compréhensifs, je reste sur mes positions. Je suis contente si mon blog t'aide dans ton quotidien. Bisous ;-)

Coco 30/05/2017 20:37

ça m'a fait tilt le résumé de cette BD. Comme l'héroïne, j'ai essayé le carnet dans des situations bruyantes où vraiment j'avais du mal à comprendre mes interlocuteurs. Ben tu sais quoi? Les gens ne veulent pas se fatiguer à écrire. Alors que ça changerait tout pour moi. Qu'à cela ne tienne. Te lire m'a donné envie de ressortir le carnet et de l'imposer lorsque vraiment je n'entends pas. Merci Anne!