Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ma vie entre deux mondes

Elle et Lui à la Saint Valentin : Une addition trop salée ?

Samedi dernier, j’ai offert mon cadeau de Saint Valentin à Chéri. Comme, nous travaillons tous les deux, il était difficile de sortir en semaine. Je voulais marquer le coup et je lui ai caché que c’était un restaurant jusqu’à ce que je lui demande de s’habiller pour l’occasion. Vu qu’il devait être bien habillé, en costume de préférence, je lui a révélé que j’avais réservé dans un très bel établissement en région Parisienne, Les Jardins d’Epicure.

Une fois petite Chérie déposée chez sa grand-mère pour la soirée, nous primes la route. Cela ne nous prit pas beaucoup de temps car ce n’est pas très loin de chez nous. Situé dans un village, l’établissement se veut classe, d’un certain standing, avec des chambres haut de gamme, une suite, un immense jardin, une piscine etc...

 

 

Premier petit bémol, il est 20h00, il fait nuit et froid et le parking est situé au fond du jardin. Il me faut parcourir les allées gravillonnées dans lesquelles je m’enfonce avec les talons de mes escarpins avant de pousser la porte d’entrée. Franchement, pour le standing qu’ils revendiquent, il me semble qu’un voiturier serait le bienvenu. Parce que s’il avait neigé ou verglacé ou s’il était tombé des trombes d’eau, je me serais mal vue traverser le jardin à pied pour ruiner ma coiffure et mes chaussures !

Une fois dans le hall, je dois dire que c’est très joli.

 

C’est le genre d’endroit dans lequel je me sens très à l’aise. J’ai toujours aimé les belles choses et les endroits comme celui-ci. Nous sommes accueillis par une hôtesse souriante à qui je donne mon nom pour la réservation. Elle me propose de prendre mon manteau, mais ne m’aide pas à l’enlever et le pose direct sur le comptoir pour nous mener à notre table. Là aussi, je me dis qu’elles devraient être deux à l’accueil. Une pour s’occuper du vestiaire et l’autre pour mener les gens à la salle de restaurant. Quand on veut se donner une image de standing, il faut s’en donner les moyens.

Nous traversons une salle plutôt sombre qui doit être réservée aux petits déjeuners de la partie Hôtel.

 

 

Et nous arrivons à la salle du restaurant qui est aussi la piscine.  L’hôtesse nous installe et repart. Un serveur stylé vient nous demandé si nous désirons un apéritif qui nous sera apporté peu après avec une verrine et un amuse-gueule. La coupe de Champagne de Chéri est petite quant à mon verre de kyr, il baigne dans le sucre.  Ils ont dû mettre 2/3 de sirop de cassis pour 1/3 de vin blanc. Je le bois à très petites gorgées entrecoupées d’eau.

L’ambiance est feutrée, le décor est très joli. Mais, l’odeur de chlore est très prenante. Trop à mon goût.

 

 

 

Nous discutons avec Chéri… Et nous allons discuter pendant une heure avant de voir arriver un amuse-bouche constitué…. D’une crevette sur un lit de sauce dans une immense assiette ! Heureusement, il y avait un petit pain. Nous attendrons encore une bonne demi-heure ¾ d’heure avant de voir arriver notre entrée : Un tartare de St jacques coupé en petits dés et mis dans une coupelle de 5 cm de diamètre agrémenté de 3 lamelles de pommes granny (lamelles de 1 mm de large – on se demande même comment il est possible de faire aussi petit !).  Quand j’ai regardé mon assiette, je me suis dis qu’à 42 € le menu par personnes, ils devaient faire leur beurre. Moi, qui d’habitude, ne mange pas de pain, je me suis empiffrée de petits pains !

Nous patienterons encore bien presque une heure avant de voir arriver le plat principal composé de trois lamelles (de 2cm de large - 1mm d'épaisseur) de canard pour Chéri avec deux dés de betteraves et d’un pavé de Cabillaud avec 3 rondelles d’oignons et son fenouil pour moi.

Seul le dessert sauvera un peu cette soirée « gastronomique » composé d’un brownie et de sa chantilly pour moi et d’un savarin aussi grand que les anciennes pièces de cinq francs pour Chéri.

Franchement, nous avons été déçus du menu. 2h45 à table pour ne manger que des portions ultra miniaturisées ! Alors oui, c’est de la « nouvelle cuisine » où l’on privilégie le visuel sur la quantité, mais bon, là… Je trouve que c’est vraiment abusé sur les quantités.  Quant au goût, il n'y en avait pas. A part le dessert, l'ensemble était assez fade. Le coup de grâce me sera donné quelques minutes plus tard quand je verrai les 153 € de l’addition, dont 69 € pour les deux verres de vin de Chéri, la mini coupe de Champagne et mon kyr au cassis !

C’est la première fois que je suis aussi déçue par un établissement de ce standing. Le principal est que Chéri et moi avons passé une bonne soirée à… beaucoup discuter ! Nous avons même décidé que pour l’année prochaine, nous nous paierions tous les deux notre Saint Valentin dans un endroit de rêve où nous passerons la nuit.  D’ici là, je garde un souvenir un peu amer de mon dîner même si le décor et l’ambiance était magnifique.

 

 

 

Et vous qu’auriez-vous pensé d’un tel dîner ?

 

 

 

Crédit Photos : Les Jardin d'Epicue - Trip Advisor

Foeby Anne / Ma vie entre deux mondes / Facebook : Foeby Anne / Maman Malentendante / Audition / Appareils Auditifs / LSF / Langues des Signes Française / Surdité / Sourds / Formation LSF / LSF : Les Animaux / Chronique de ma surdité / ACCEO / Visio Interprétariat / Interprète LSF /Cap Emploi / Astuces épargne / Astuces Economies / Les Jardins d'Epicure

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Alyne 15/02/2017 10:43

L'endroit a l'air très beau, mais j'aurais été aussi déçue que toi. Même en sachant que ce type de cuisine où il n'y a rien a manger se fait de plus en plus, il pourrait au moins y avoir la qualité. Or si c'est fade c'est clair que 153 € pour du visuel et le cadre, ça fait un peu arnaque !

Foeby Anne 15/02/2017 20:51

Tout à fait ! La qualité n'était pas vraiment là. Le principal est que la soirée avec Chéri a été super ! Merci de ton commentaire ;-)