Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ma vie entre deux mondes

Additifs, ces aliments qui n'en sont pas...

 

Comme vous, j’ai grandi avec les supermarchés et avant de venir au bio, j’ai acheté des produits alimentaires dont je pensais qu’ils étaient sans réel danger. Mais depuis que je fais plus attention à ce qu’il y a sur les étiquettes, je me rends compte que l’industrie alimentaire nous empoisonne petit  à petit et que les labels « à l’ancienne », « recette de nos grands-mères » ne sont que du marketing qui cache une réalité beaucoup moins jolie.

Même si je comprends que pour une fabrication à grand échelle (donc industrielle) il faille utiliser quelques ingrédients « texturants » ou « conservateurs » afin que les produits supportent le packaging, le stockage ou le cheminement entre la production et le supermarché en gardant de sa superbe, je trouve que certains fabricants ont la main lourde sur les produits chimiques. Des « ingrédients » qui sont davantage liés au fait de faire baisser les couts de fabrication qu’à des nécessité de conservation. Tout cela en se fichant royalement de l’impacte sanitaire que ça peut avoir sur la santé de l’individu. Pour eux, seul compte le profit, l’argent.

Ces ingrédients sont des additifs, des substances ajoutées intentionnellement aux aliments. Colorants, conservateurs, édulcorants... souvent de synthèse ces produits sont parfois soupçonnés d'induire des réactions allergiques mais aussi, de favoriser l'apparition, à terme, de cancers.

Voici ci-dessous comment on les reconnait sur l’étiquette : Le chiffre qui se trouve juste après la lettre "E" indique la fonction de l'additif alimentaire.

Le chiffre "E" suivi du "1", indique un colorant

Le chiffre "E" suivi du "2", indique un conservateur

Le chiffre "E" suivi du "3", indique un antioxydant

Le chiffre "E" suivi du "4", indique un épaississant ou un stabilisant

Le chiffre "E" suivi du "5", indique un correcteur/régulateur ou un anti-agglomérant

Le chiffre "E" suivi du "6", indique un exhausteur de goût

Le chiffre "E" suivi du "9", indique une cire, un gaz de propulsion ou un édulcorant

 

—   PASSONS AUX EXEMPLES…—

 

Prenons le cas d’une mousse au chocolat.

Personnellement, je fais une mousse au chocolat avec des œufs et du chocolat et une pincée de sel. C’est le blanc d’œuf qui va lui donner ce côté « mousseux ».  Si vous regardez les étiquettes des produits de supermarché,  vous y trouverez du lait, mais pas d’œufs. Comme dans la majorité des marques, les œufs sont remplacés par du lait. Ceci, nous diront-ils, afin d’éviter des problèmes sanitaires avec les œufs. Oui, mais sans œufs, pas de « tenue » pas de d’effet mousseux. Donc il faut rajouter des produits texturants comme des émulsifiants, des gélifiants, des épaississants (gélatine) ce qui est assez allergènes (donc  pouvant induire un risque allergique dangereux).  Et si vous regardez bien l’emballage, il y a marqué « mousse lactée », ce qui induit du lait donc des agents chimiques pour le remplacer dont la liste peut monter jusqu’ à une petite vingtaine !  Rien de très naturel.

Donc, si vous voulez  faire le tri et trouver une mousse avec le moins de produits chimiques possibles regardez les étiquettes. Si il y a marqué « mousse lactée » ou « dessert lacté » ou encore «spécialité laitière » fuyez !!!!  Préférez la dénomination « Mousse au chocolat » où avec un peu de chance vous n’aurez au maximum que 6 ingrédients au lieu d’une bonne vingtaine. Le mieux étant encore de la faire vous-même !

 

Les Glaces

On les aime tous ! Oui mais celles des supermarchés recèlent plus de produits chimiques que d’ingrédients naturels.  Comment fait-on de la glace ? On prend du lait, de la crème ou du beurre, du sucre, des œufs et un arome naturel pour le parfum.  Donc maximum 5 ingrédients. Allez voir sur l’arrière de votre bac de glace la liste des ingrédients. Elle va en contenir au minimum une bonne quinzaine voire plus.  Et ne vous fiez pas aux petits points noirs pour un parfum vanille, ça n’a de gout que le parfum de synthèse mis dans la glace. Ces petits points n’étant que les restes de gousses hachées. Idem pour la couleur. La vanille n’a pas de couleur. Si votre glace est jaune c’est un colorant. Idem pour les fruits rouges qui mélangés à de la crème donnent une couleur pastel et non rouge vif !

 

Les yaourts

Vous vous doutez bien quand vous arrivez dans cet immense rayon que si ils ne tournent pas au bout de quelques jours c’est parce qu’il y a des additifs dedans. Hé oui, même dans les yaourts !

Je n’en fais pas encore moi-même, mais l’achat d’une yaourtière est programmé. La recette de base est la suivante : (pour environ 8 petits yaourts)  1 l de lait 1/2 écrémé bio, 1 yaourt BIO (il y a plus de ferments lactiques dedans), 4 cuillères à soupe de lait en poudre écrémé bio  (facultatif en fonction de la texture que vous souhaitez) et bien-sûr une yaourtière ! Ca prend 5 mn à faire et la yaourtière vous les cuit pendant 8 à 12h (vous la laissez la nuit ou en journée quand vous êtes là). Vous pouvez facilement trouver pleins de recettes sur les blog s et forums dédiés.

Revenons à nos yaourts industriels. A part quelques marques où  il n’y a maximum que 6 ingrédients (lait, crème, fruits, eau, protéine de lait et du lactose), tous le reste se partage des listes longues allant jusqu’à 15 ingrédients comme le panier de Yoplait. Entre l’amidon, la gomme, l’acide citrique, le citrate trisodique, le sorbate de potassium et les colorants etc…, vous voilà avalant tout ce qu’il faut pour ne pas voir vos petits enfants grandir !

Franchement, achetez une yaourtière et faites les vous-même, vous saurez ce que vous mangez.

 

Tout le reste…

Ne vous faites aucune illusion, tous les aliments industriels contiennent des additifs dangereux pour la santé, surtout la charcuterie avec le E250 ou sel nitrique ou sel nitrité, reconnu cancérigène et gros pourvoyeur d’hypertension entraînant de graves problèmes cardiaques.  Ne vous fiez pas aux emballages. Lisez la liste des ingrédients au dos des produits. Et fuyez tout ce qui contient les additifs se trouvant dans les tableaux ci-dessous.

 

 

Préservez votre santé

… Et faites du fait maison… avec du Bio. Oui ça prend un peu plus de temps, mais vous vivrez aussi un peu plus, voire beaucoup plus longtemps !! Un de mes amis médecins me disait qu’une fois en stade 4 de cancer, les patients regrettent  de ne pas avoir mieux mangé, vécu plus sainement. Mais il est trop tard…. Alors n’attendez pas ! Dans un prochain article, je vous donnerai quelques unes de mes recettes maison de pancakes, sablés, gâteaux que je fais à petite Chérie (et sur lesquels se jette aussi Chéri !!).  

 

Voici deux liens très intéressants(où j’ai pris quelques une de mes infos)  si vous souhaitez approfondir.

http://www.thierrysouccar.com/sante/info/cancer-14-additifs-eviter-943

http://www.masantenaturelle.com/chroniques/conseil/conseil_additifs_alimentaires_dangereux.php

 

 

 

Crédit image d’illustration :   Cuisine A à Z.

Crédit image  : Thierrysouccar.com et ma santé au naturelle.com

 

 

Foeby Anne / Ma vie entre deux mondes / Facebook : Foeby Anne / Maman Malentendante / Audition / Appareils Auditifs / LSF / Langues des Signes Française / Surdité / Sourds / Formation LSF / LSF : Les Animaux / Bio / Ces aliments qui n’en son pas / additifs alimentaires

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article