Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ma vie entre deux mondes

LSF - Grammaire - Questions - Sujets

Foeby Anne
Foeby Anne

Aujourd’hui, je vais vous parler de la langue des signes, de sa grammaire et je vous donnerai quelques images de signes de base.

Dans un premier temps, il faut savoir que la LSF est très différente de la Langue Française Orale. C’est une langue à part entière où il faut apprendre à penser en images. En effet, comme je vous le disais dans mon précédent article tout entendant ou malentendant qui apprend la LSF doit apprendre à penser en image et organiser son langage gestuel. La LSF ressemble à une sorte de scenario de cinéma (on plante le décor, les personnages puis l’action !). Pour cela il faut savoir comment on forme un signe.

  • Chaque signe se construit par la combinaison simultanée de cinq éléments :
  1. La configuration (forme de la main / des mains)
  2. L’orientation des doigts, des paumes et des bras
  3. L’emplacement sur le corps et/ou déplacement dans l’espace
  4. Le mouvement des doigts, des mains, des poignets, des épaules ou des bras
  5. L’expression du visage qui renseigne sur le contexte de la situation, le ressenti du locuteur (angoisse, surprise, amusement etc…)

Toutes ces combinaisons entrent en jeu pour communiquer en LSF.

  • Quelques infos sur les noms

Les noms ne sont pas modifiés pour les genres féminin ou masculin – Le signe ne change pas.

Pour certaines paires noms/verbes (boisson/boire – peigne/peigner etc…) – Le signe se modifie légèrement. Le mouvement du verbe est plus ample plus tonique avec plus d’engagement du corps. Le mouvement du nom est moins ample et moins tonique, plus rapide et souvent répété.

  • Les verbes être et avoir

Les verbes être et avoir en tant que tels n’existent pas. On les trouvent souvent couplés à un adjectif ou un autre verbe (avoir faim, avoir vu, avoir pris / être fait, être cuit, être vu etc…)

  • Les adjectifs

Ils n’ont ni genre ni pluriel. Ils ont souvent une signification de groupe verbaux (avec le verbe être par exemple : Etre fort / C’est faux ) .

De plus le « négatif » vient très souvent après l’adjectif.

Exemple : Beau – non = Pas beau / Clair – non = C’est pas clair
Grave – Non = C’est pas grave

Ci-dessous je vous mets les adjectifs possessifs (il y a les pronoms sujets avec)

Les sujets sont utilisés dans les questions directes et pour indiquer de qui il s’agit, mais différemment du Français oral. (Quoi Lieu – Sujet – Verbe = Qui - Quoi – Quoi Faire)

 

(Je suis désolée pour les images qui ne sont pas droites et de bonnes qualité - faute à mon scanner...)

 

Les pluriels

Pour la plupart des noms, le signeur ajoutera un signe de quantité (plusieurs, beaucoup, tout le monde, trois etc…)  avant ou après le nom.

Pour certains noms (lumière, personne, image etc…) , le pluriel peut se faire en répétant le signe deux fois (pour deux choses), trois fois pour trois choses etc…

Pour exprimer le pluriel le signeur peut également :

  • montrer du doigt  les localisations des personnes ou des choses après le nom (Garçon + lui + lui+lui = les garçons)
  • ajouter un pronom pluriel (Femmes + elles = les femmes)
  • ajouter un classificateur qui montrera le nombre des personnes ou des choses et leurs localisation (voitures + véhicules alignés = une file de voitures)
  • utiliser un verbe qui a déjà une valeur de pluriel (ils se regardent – tout le monde y va etc..)

 

Les articles

Il n’y a pas d’articles en LSF.

On montre du doigt une localisation après avoir fait le signe pour une personne, une chose ou un évènement ce qui traduit par :

  • Lui+ lui +Lui = Les
  • Lui = Le garçon
  • Elle = la fille
  • Chose droite/gauche  = la chose  droite / la chose à gauche

 

Les classificateurs

C’est un concept assez difficile à comprendre d’un premier abord. Je dirais qu’il s’agit de signes qui permettent de parler de choses similaires ou répétitives sans signer plusieurs fois ou répéter le signe.

On les utilise pour les objets ayant une forme, une taille similaire (cylidre, cone etc…)

Pour les personnes (index - doigts)

Pour les véhicules, les livres, les feuilles de papier ou d’arbre (plat de la main)

Un exemple pour les personnes : J’ai vu les filles hier au supermarché, je les ai croisées au rayon des vêtements.

Le signeur va signer Hier – filles – elle –elle = deux filles – (ou bien deux fois le signe fille) – voir – supermarché – rayon vêtement - croisement index avec deux doigts= rencontrer – croiser deux personnes.

L’index représente une personne. Quand on croise les index on signe un  croisement. On évite de répéter l’article « les » (je les ai croisées). L index vertical est un "classificateur».

Par exemple pour une file de 4 personne =  4 doigts .

Je vous expliquerai les formes et les verbes dans un autre article à venir.

 

Les Questions

Pour poser une question, le signeur va utiliser les signes en références couplé à l’expression interrogatif du visage. Le signe « Question » est souvent placé après le signe référent au moment (ou indication de temps = hier, demain, date etc…) , au lieu.

Pour former une question : Temps- Date / Quoi où / Sujet

 Ci-dessous je vous mets les signes des questions :

 

Voilà, j’espère que cet article vous aura plu. Si vous pratiquez la LSF et que vous souhaitez donner plus d'informations ou compléter mes explications, n'hésitez pas à laisser des commentaires. Je serai ravie de vous lire. Je vous dis à bientôt ;-)   !!

 

 

Foeby Anne / Ma vie entre deux mondes / Facebook : Foeby Anne / Maman Malentendante/ LSF / Grammaire LSF / Vocabulaire LSF / Questions LSF / Sujets LSF / Adjectifs possessifs

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Cindy 30/08/2017 10:38

Bonjour,
Merci pour votre partage, je suis entendante mais j'ai fait le premier niveau de formation en LSF et cela va m'être utile pour réviser et aussi pour continuer mon apprentissage

Foeby Anne 03/09/2017 17:33

Bonjour,
Merci ;-) de votre passage sur le blog. Je vais mettre d'autre fiches de vocabulaire dans les semaines à venir. A bientôt ;-)