Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ma vie entre deux mondes

En galère : Perte de mon appareil auditif...

Foeby Anne - Image source google
Foeby Anne - Image source google

Tout est dans le titre !! La semaine dernière, j’ai perdu mon appareil auditif. Je n’ai qu’une oreille d’appareillée car l’autre supporte mal un objet étranger, ça créé des inflammations du conduit, des otites à répétition. Bref, de grosses galères et douleurs à gérer tout le temps. Donc je n’ai gardé qu’un appareil à l’oreille droite.

Jeudi dernier, j’ai mis mon appareil, une fois n’est pas coutume, pour aller emmener ma fille à l’école afin de comprendre les mamans qui me parlent parfois le matin quand on a deux trois secondes de libres avant de partir travailler et je ne sais pas comment j’ai fait mon compte, mais je n’ai pas senti l’appareil sortir de son logement (mon conduit auditif) et je ne l’ai pas non plus entendu tomber (en même temps, vu que je suis malentendante, j’aurais du mal à entendre un bruit aussi minime). C’est en arrivant dans le hall du supermarché où j’allais faire des courses 20 mn plus tard (le jeudi est mon jour de courses – faut bien manger lol ;-) ) que je me suis rendue compte que je n’entendais pas la musique de fond ni le bruit des gens autour de moi. Ma première réaction a été de penser que ma pile était morte mais quand j’ai porté la main à l’oreille pour sortir mon appareil afin de changer la pile, je me suis aperçue qu’il n’était plus là. Gros coup de stress !!!! Je l’ai cherché au sol. Je suis allée dehors et jusqu’à ma voiture, mais je n’ai rien vu. Je me suis dis que je l’avais peut-être oublié chez moi (Je ne sais pas pourquoi Alzheimer m’aurait frappée ????) ou bien qu’il était tombé chez moi. Bref, je décide de faire mes courses sinon, Chéri mourrait de faim les jours suivants (et on sait tous que je prends soin de lui ;-) même si parfois je le charrie un peu sur sa condition d’Homme [qui aime bien châtie bien !! ] ).

Bref, me voilà de retour à la maison pour m’apercevoir que mon appareil est invisible. Je retourne à l’école, je sillonne le parking, les allées, les trottoirs. Rien ! Le soir, Chéri cherchera en vain. On ne l’a jamais retrouvé. Me voilà dans les ennuis car si je n’entends pas, je ne peux pas travailler. En tant que secrétaire d’une association de loisirs et sports, je reçois beaucoup de personnes ainsi que des appels. Comme je vous l’ai déjà expliqué, je vis dans un village où les mentalités sont longues à changer et où les gens n’hésitent pas à se plaindre si quelque chose leur déplait. Et vu que le fait qu’une handicapée travaille en prenant la place d’une personne « valide » ne plait déjà pas, j’aurais vite des plaintes si je fais répéter encore plus où si les gens s’aperçoivent que je n’entends pas ce qu’ils disent. La Présidente de l’Association se retrouvera avec une pression pas possible pour que l’on mette à ma place une personne dite « compétente » (si vous voyez ce que je veux dire !!).

Me voilà donc dans l’obligation de me racheter un appareil auditif. Oui mais le problème est que je n’ai pas les finances ! Et ce n’est pas la peine que je demande à la MDPH car ils n’aident que tous les 5 ou 6 ans pour un changement d’appareil. Or moi, mon dernier achat remonte à 3 ans. Déjà, il y a trois ans, ils ne m’avaient pas aidé car l’achat ne rentrait pas dans les critères (lesquels je ne sais pas ce n’était pas spécifié sur le courrier). Etant reconnue qu’à 79% au lieu de 80% (Je ne suis pas assez sourde à leur yeux avec une perte de70 décibels), je n’obtiens, de toute façon jamais rien de leur part. Je vais donc recontacter CAP Emploi et l’ARIADA pour voir si le dossier que j’ai chez eux (aménagement du poste de travail dont achat de nouveaux appareils) est toujours d’actualité. Dans le cas contraire, il ne me restera plus que deux solutions. Soit je fais un emprunt à la banque (mais je doute qu’avec mon mi-temps on m’accorde quoi que se soit), soit j’achète un appareil de base « Sonalto » en pharmacie.


Appareil Sonalto - Source Sonalto

Oui, je sais, ces appareils ne sont que des amplificateurs pour presbyacousie et n’ont une amplification que de vingt décibels. Mais bon, ça m’aidera toujours un peu, ça sera déjà mieux que rien et surtout j’ai les moyens d’en acheter un.  Pourquoi, je ne vais pas chez l’audioprothésiste ? Tout simplement parce qu’avec mon mi-temps, un échelonnement de paiement serait refusé par leur organisme de crédit (bah oui, business is business !!). Et puis, je n’ai pas les moyens de payer en 3 ou 4 fois. Il me faudrait un prélèvement mensuel afin d’avoir des mensualités plus petites. Mais ça « business is business » n’aimera pas (j‘ai déjà essayé ça n’a pas marché).

 

J’ai donc pris rendez-vous pour un essai « Sonalto » cette semaine dans une pharmacie. Je vous ferai un article sur mon expérience. N’ayant pas de nouvelles de CAP EMPLOI, je pense que je vais, de toute façon, être obligée d’acheter cet amplificateur. Je vous ferai mon retour d’expérience dans un article dédié. D’ici là, je vous dis à bientôt dans un prochain article.

 

Foeby Anne / Ma vie entre deux mondes / Facebook : Foeby Anne / Maman Malentendante / SONALTO / En galère  perte de mon appareil auditif / Appareils Auditifs / Audition

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article