Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ma vie entre deux mondes

Déjeuner avec une amie...

Foeby Anne - Source Google
Foeby Anne - Source Google

Hier, je suis allée au restaurant avec une amie. J’avais réservé une table pour deux au téléphone, trois jours avant, en utilisant le mode « Haut Parleur » de ce dernier, ce qui m’avait grandement facilité les choses. Ce restaurant est situé en bord de Seine dans le Village de La Roche Guyon dans le Val d’Oise.

  • Un trois étoile sans clim...

Arrivée sur place, je salue mon amie et nous nous dirigeons vers l’entrée de l’établissement. Des personnes étaient attablées dehors. Vu la température caniculaire de la journée, je me suis dis que j’avais bien fait de réserver à l’intérieur car je préférais manger au frais grâce à la climatisation. Quelle ne fut pas ma déception quand je me suis aperçue, une fois entrée, que toutes les fenêtres étaient ouvertes et que de climatisation, il n’y en avait pas ! Même s’il est vrai que ce restaurant n’est qu’un trois étoiles de TripAdisor, cette absence de confort pour la clientèle fait vraiment tache ! Vu le nombre de couverts qu’ils font à l’année, c’est même franchement honteux.

  • Lapsus d'agenda ....

Nous sommes accueillies par un serveur raide comme un balai qui parle en regardant un écran puis un agenda et je ne comprends pas un mot de ce qu’il dit. Fatiguée par une matinée chargée au travail et la chaleur de ces derniers jours, je fais un lapsus (probablement lié à l’agenda) quand il relève la tête et je lui dis que j’ai « rendez-vous » pour deux. Ce qui détend l’atmosphère et a l’avantage de le dérider. Je me reprends et lui dis que j’ai réservé une table pour deux. Il nous conduit à notre table tandis que mon amie et moi riions de bon cœur. Isabelle (prénom de mon amie) est une femme très ouverte, très intelligente en plus d’avoir un physique que toute femme rêve d’avoir et ne me tient pas rigueur de mon lapsus bien au contraire. Vous devez vous dire que de déjeuner au restaurant à deux est facile pour un malentendant puisqu’il n’y a qu’une personne pour la lecture labiale. Détrompez-vous, ce n’est pas gagné d’avance.

  • Un gros blanc d'incompréhension...

Isabelle sait depuis très longtemps que je suis malentendante et que je lis sur les lèvres même avec mon appareil auditif. Pourtant, plus d’une fois pendant le déjeuner je ne décode pas ce qu’elle dit car elle bouge beaucoup la tête et met souvent la main devant la bouche, quand bien-sûr, elle ne baisse pas la tête vers son assiette pour manger, ce qui est normal. Je sais ce que vous pensez. J’aurais pu le lui dire. Oui, c’est exact et je sais qu’elle n’en aurait pas été blessée, mais je suis arrivée à suivre sans trop de mal la conversation que nous avons eu, donc je n’en ai pas vu la réelle nécessité. Par contre à un moment, j’ai eu un gros blanc et je pense qu’elle s’en est rendu compte, car elle a finit une phrase en s’essuyant la bouche avec la serviette et bien-sûr je n’ai pas compris ce qu’elle a dit. Ne sachant pas quoi lui répondre, je suis restée une bonne minute silencieuse à la regarder. Puis j’ai « repris » ce que j’avais entendu en début de phrase et lui ai dit : « C’est tout à fait vrai ! », phrase passe partout si il en est. J’ai vu qu’elle était déstabilisée, mais là aussi je ne lui ai pas dit qu’il me manquait la fin de la conversation. Nous avons enchainé sur autre chose et avons continué notre repas. Comme quoi, même à deux personnes, il n’est pas facile pour une personne malentendante de tout comprendre et pas facile, pour une personne entendante, de faire attention à parler clairement.

  • La serveuse derrière moi...

Le plus gros souci fut la serveuse. Le service en lui-même était très bien, mais je ne sais pas pourquoi, à chaque fois qu’elle est venue pour la commande (apéritif – plat – dessert), elle se mettait à ma gauche derrière moi au lieu de rester en bout de table. Je devais me retourner pour la regarder et la comprendre et comme elle baissait la tête sur son appareil de prise de commande, je ne comprenais rien de ce qu’elle disait. J’ai donc du « deviner » ses mots et j’ai d’ailleurs laissé mon amie commander en premier ce qui m’a permis d’enchainer à sa suite. Il n’y a que pour l’eau que j’ai cafouillé et que j’ai dû lui dire « excusez-moi, mais je n’ai pas compris ». Nous avons passé un excellent moment, discuter avec Isabelle est toujours extrêmement agréable et enrichissant car elle a une grande connaissance des choses et des gens, même si j’ai trouvé que le repas était plutôt basique pour un Hôtel Restaurant trois étoile. Ma truite était sèche et ma verrine de Fraises pleine d’eau !

  • Je dois m'armer pour ces situations...

Connaissant Isabelle, je sais que j’aurais pu l’informer que je ne comprenais pas tout, que j’aurais pu lui demander de commander pour moi, elle l’aurait parfaitement compris et n’en aurait pas été gênée. Mais vu à la vitesse à laquelle descend mon audition, je me dis aussi que je dois m’armer contre ce genre de situations auxquelles je vais devoir faire face quand je serai complètement sourde. Ne souhaitant pas être implantée, il va bien falloir que j’arrive à me débrouiller toute seule. Donc autant commencer maintenant pendant que les sons qui me parviennent encore m’aident à le faire.

Une expérience de plus dans un monde des entendants qui n’est pas simple pour nous malentendants.

Foeby Anne / Ma vie entre deux mondes / Facebook : Foeby Anne / Maman Malentendante / Déjeuner avec une amie

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article