Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ma vie entre deux mondes

Malentendante chez l'ophtalmo pour ma fille...

Foeby Anne - Source Google
Foeby Anne - Source Google

Mardi dernier, je suis allée chez l’ophtalmologiste pour ma fille. Le cabinet est situé au deuxième étage d’un immeuble sécurisé. Nous arrivons à la porte où il a un interphone qui mène à l’ascenseur de l’immeuble.

Interphone classique par lequel je ne comprends jamais mon interlocuteur !!!

A côté une affiche stipulant que l’interphone était endommagé et qu’il fallait appuyer « doucement » pour appeler. J’appuie donc doucement et j’entends une voix mais ne comprends absolument rien  de ce qu’on me dit. Ma fille qui est petite me dit « la dame, elle parle ». Je dis dans l’interphone que je suis malentendante et j’entends à nouveau une voix indistincte. Ma fille me dit alors : « Maman, la dame, elle s’énerve ». Je dis donc à l’interphone : « je vais monter par les escaliers ». Et nous montons.

Arrivée à l’accueil du cabinet, la secrétaire me hurle d’emblé : « C’est vous qui venez de monter ? »

Un « Bonjour madame », peut-être ?  Ah  bah non,  apparemment je l’ai mise tellement en colère qu’elle en oublie les règles de la politesse !

- Bonjour Madame (j’appuies fortement le Bonjour). Oui.
- Je vous ai dis de rappuyer sur l’interphone pour débloquer la porte car là, vous me l’avez bloquée !
- Je suis navrée mais je suis malentendante. Je n’ai pas compris.
- Oui bon, bah, mais votre fille, elle, elle n’a pas compris ? Elle est sourde elle aussi ?
- Non, ma fille entend normalement. Voulez-vous que je redescende pour débloquer la porte ?
- Pfff… non, je viens de demander à la patiente qui est parti de le faire. Vous avez rendez-vous ?

Je lui répondrais bien que non, je viens vendre des pommes, mais vu son état d'exitation, je ne tente pas le diable avec de l'humour et je lui donne le nom du médecin.

Elle parle en baissant la tête sur son écran.

- Excusez-moi, pouvez-vous répéter je suis malentendante.
- Ah oui… C’est vrai….

Elle me regarde et demande passablement excédée ma carte vitale. Puis me dit d’aller patienter en salle d’attente, ce que je fais.

Je me dirige vers les chaises quand une jeune  médecin sort d’un bureau et s’adresse à moi de l’autre côté du couloir. Je devine qu’elle appelle le nom de ma fille. Arrivant à sa hauteur, je lui dis que je suis malentendante. Elle me sourit et me fait entrer dans le bureau. Dès lors, elle ne s’adressera qu’à ma fille comme si je n’existais pas. Le bureau est sombre et je ne peux pas lire sur ses lèvres car elle est de dos. Elle se tourne vers moi pour me demander le collyre pour faire l’examen. En met dans les yeux de ma fille et nous fait ressortir. Une fois assise, je dis à ma fille de me dire quand on nous appellera à nouveau. Nous patientons et je m’aperçois que je suis le point de mire de la salle d’attente. On écoute comment je parle (ça épate le patient d’en face apparemment) tandis que je lis de la compassion dans les yeux d’une dame âgée, de la distance chez une jeune maman qui retient ses deux jumeaux de gambader vers nous et un semblant de dédain chez un couple. Ma fille ne s’aperçoit de rien et ce n’est pas plus mal. Son âge lui permet de passer au-dessus de ces réactions diverses.

 

Il semblerait que la malaudition fasse encore terriblement peur ou soit parfois encore dédaignée...

Personnellement, j’en arrive à penser qu’une fois plus grande (adolescente), je demanderai à ma fille de s’annoncer elle-même et de donner la carte vitale afin que personne ne se rende compte que sa mère est «handicapée ». C’est grave d’en arriver là, mais pour le bien-être de ma fille, je le ferai.

½ h plus tard, ma fille me dit qu’on nous appelle et nous entrons dans le bureau d’un médecin. Je lui dis que je suis malentendante. Il examine ma fille et prend soin de me parler en face quand il me pose des questions. C’est un homme doux avec les enfants et compréhensif quant à mon handicap.

Nous ressortons et nous dirigeons vers le bureau d’accueil pour régler et récupérer ma carte vitale. La secrétaire me reconnait (je lui ai apparemment laissé un souvenir impérissable !) et me parle toujours en baissant la tête. Je lui redis que je suis malentendante et là, elle lève la tête, les mots aux bords des lèvres pendant quelques secondes, comme si elle voulait me dire quelque chose (à moins qu’elle ne retienne sa très forte exaspération),  puis m’annonce très fort le tarif à payer (toute la salle d’attente a bien-sûr entendu). Je paie reprend ma carte et la salue malgré l’envie d’oublier ma bonne éducation. Dans l’ascenseur, ma fille me demandera : « dis maman, pourquoi la dame elle a crié pour te dire combien tu devais payer ?  »

- Elle a dû croire qu’en criant j’entendrais mieux.
- Encore une qui n’y connait rien !!

Que dire, que penser ? Le milieu médical est encore très mal informé de la surdité. Ma fille a tout compris malgré son jeune âge tandis qu’apparemment, les gens ont toujours autant de mal à accepter les inconvénients du handicap. Surtout le notre qui est invisible. Que se soit des mots, des regards ou des comportements, les gens ne se rendent pas compte à quel point cela peut être blessant. Ce n’est pourtant pas faute que la surdité soit mise en avant dans des programmes télé ou dans des téléfilms. Une petite expérience de plus dans le monde dans lequel je vis.

Mais une autre question me vient. Comment se fait-il que les endroits publics n’aient pas de boucle magnétique ? Je croyais que c’était obligatoire pour tout espace recevant du public ? Je ne suis pourtant pas la seule malentendante de la région.

Boucle Magnétique

 

 Et pour finir sur une note un peu plus légère, voici une  petite BD pour l’humour ;-)

Extrait de la BD "Les Toubibs"

 

Et vous, comment vivez-vous vos rendez-vous médicaux ?

 

Foeby Anne / Ma vie entre deux mondes / Facebook : Foeby Anne / Maman Malentendante / Malentendante chez l'ophtalmo pour ma fille

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

annmy 23/07/2016 21:15

bonjour, je suis votre blog depuis un moment... Je suis AESH (Accompagnante d'Elève en Situation de Handicap) et là, ce sera la 2è année que j'accompagne une jeune fille sourde en collège. C'est fou que vos interlocuteurs ne prennent même pas la peine de vous parler en vous regardant, ce serait déja le minium... une question : je ne connais pas la boucle magnétique... ça sert à quoi ? merci

Foeby Anne 29/07/2016 14:09

Si, si je connais j'ai eut des appareils avec ce genre de concept il y une dizaine d'année.

annmy 28/07/2016 15:12

merci pour les explications... je ne connaissais pas. Mon élève a un autre système. Les professeurs ou moi, parlons dans un micro-cravate, ce qui lui permet de nous recevoir dans ses appareils. Ca fonctionne avec une télécommande par wifi. Je ne sais pas si vous connaissez...

Foeby Anne 23/07/2016 22:55

Bonsoir. Bienvenue ;-) !! La boucle magnétique sert à transmettre et amplifier le son dans les appareils auditifs numériques des personnes malentendantes. Quand une personne malentendante entre dans un lieu public qui a cet appareil, elle entend très bien son interlocuteur lui parler. L'interlocuteur parle dans un micro. Il me semblait que c'était obligatoire dans les lieux recevant du public, mais même dans les hôpitaux de ma région, il n'y en a pas, ni dans les mairies que je connais. On peut l'acheter sur des sites spécialisés. http://boutique.deaco.fr/boucle-magnetique-portative-la90-humantechnik,fr,4,A-4209-0.cfm?codesf=27998738&gclid=CNf8nZq8is4CFc8aGwodjroHEg
Peut-être que la MDPH pourrait l'acheter pour votre élève ? Ca vaudrait le coup d'essayer.