Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ma vie entre deux mondes

Une star chez le coiffeur....

Foeby Anne - Source Chacun son truc
Foeby Anne - Source Chacun son truc

Hier, je suis allée chez le coiffeur. C’est un salon que je connais depuis mon enfance.

La gérante m’a vue grandir et, depuis peu, sait que je suis malentendante car mon audition ayant drastiquement chutée ces deux dernières années, je ne pouvais plus le cacher. Vous allez me demander pourquoi je le cachais ? En fait, c’est plus une manière de parler car j’entendais suffisamment sans mes appareils (vaut mieux les enlever sinon pour le shampoing ils prennent l’eau !) couplé à la lecture labiale pour ne pas penser à le dire tout simplement. Mais depuis quelques mois, je n’entends quasiment plus même avec mes appareils alors, sans, ça devient compliqué même si je peux lire sur les lèvres. Mon cerveau étant habitué à « entendre » quelques sons j’arrivais à comprendre mes interlocuteurs sans difficultés. Là n’ayant plus ces « quelques sons » qui m’aidaient grandement, j’ai plus de mal à comprendre. J’ai donc fini par informé ma coiffeuse de mon état et ma foi, ça ne l’a pas vraiment perturbée. Il faut dire qu’elle-même a un enfant trisomique, donc le handicap, elle connait !

  • Le flou total...

Donc, me voilà sur ma chaise devant le classique grand miroir (je ne sais pas vous, mais moi, j’ai toujours l’impression d’avoir pris 20 kg devant ! Ils ne seraient pas grossissant ???). La coiffeuse commence à faire mes mèches tout en me parlant et je lis sur ses lèvres par le biais du miroir. On parle travail, vacances, enfant… Bref un classique, quand elle me demande d’enlever mes lunettes pour quelques mèches. Et là… Le flou total ! Faut que je vous dise que j’ai la quarantaine, donc, à quarante ans on a souvent la vue qui baisse et c’est mon cas, je porte des verres progressifs depuis deux ans (pfff… c’est pas beau de vieillir !!!). Donc sans lunettes, bah, je ne vois pas clair, c’est le cas de le dire ! Mais de ce fait je ne comprends pas ce qu’elle me dit puisque je ne vois plus ses lèvres.

  • Une extra terrestre...

Pour elle, rien ne change, elle continue de me parler sauf que moi, voyant très flou, je ne peux plus lire sur ses lèvres et je le lui dis. Elle finit ses deux mèches et je remets mes lunettes pour m’apercevoir que sur la chaise voisine de la mienne, une cliente me regarde comme si j’étais une extra-terrestre ! S’apercevant que je la vois, elle se focalise de suite sur ses mains qu’elle semble découvrir pour la première fois.

Une fois les mèches terminées, il me faut attendre que le produit agisse. Je prends donc un livre de LSF que j’ai apporté et me plonge dedans. Ce qui semble intéresser ma nouvelle voisine, la précédente se trouvant au shampoing (ses mains ne semblant plus l’intéresser !). Je fais comme si je ne la voyais pas et m’entraine à apprendre des signes. Ce qui a, apparemment, le don de la faire « bouger » sur son siège en semblant très mal à l’aise (elle jette des regards un peu partout par l’intermédiaire du miroir). Je lui demanderais bien si elle veut apprendre avec moi (juste pour voir sa réaction), mais je ne le fais pas.

  • Je ne l'entends pas...

Arrive le moment du shampoing. Et là, ça ne parait pas comme ça, mais c’est compliqué vu que je n’entends pas. La jeune apprentie qui me prend en charge, me demande, une fois installée, si la chaleur de l’eau me convient. Mais je ne réponds pas. C’est la gérante qui est en train de coiffer une autre cliente, à un mètre de nous, qui a entendu et vient vers moi pour me reposer la question et informer la jeune fille. Rebelote pour savoir si je veux un soin et pour me demander de me décaler pour qu’elle change la serviette mouillée pour en mettre une sèche. Ce qui n’est pas sans éveiller la curiosité des autres clients arrivés entre temps.

  • Le centre d'attention de tout le salon...

Je deviens le centre d’attention de tout le salon quand je me lève pour aller dans un fauteuil pour le coiffage et brushing. La gérante, me souri. Elle a comprit. Elle sait ce que ça fait. Mais le regard des autres ne me gène plus (comme je vous l’expliquerai dans un prochain article). Et je la laisse faire son travail tout en papotant avec elle à nouveau (sauf quand je dois à nouveau enlever mes lunettes pour une partie du brushing).

  • A star is born ? (une étoile est née ? )

Une fois le tout terminé, je vais payer sous le regard de la communauté ayant l’impression d’être une star !! Rassurez-vous, je sais bien que c’est mon handicap qui les interpelle et non pas un semblant de notoriété que je n’ai pas. Mais je fais comme si, histoire de valoriser un peu mon tout petit égo qui en a bien besoin.

Voilà, ma petite expérience. Pas facile, en effet d’aller chez le coiffeur quand on n’entend pas car ça peut poser problème à plusieurs moments. Mais bon, si on passe outre le regard des autres, on ne s’en sort finalement pas trop mal.

Aviez-vous déjà réfléchie aux nombreuses embûches auxquelles nous devons faire face, nous les malentendants ?

Foeby Anne / Facebook : Foeby Anne / Maman Malentendante / Une star chez le coiffeur

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

teresa 11/02/2016 22:31

et avec ça tu n'as même pas signé un autographe, si tu l'avais fait tu l'aurais fait payer ça aurait au moins fait une ristourne sur le shampoing lol

Foeby Anne 12/02/2016 13:25

J'ai pas osé lol ;-) Ca parait pas comme ça mais je suis timide. Une star timide... C'est mal barré...