Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ma vie entre deux mondes

Ces "chers" appareils (auditifs)...

Foeby Anne - Source Ufc Que choisir
Foeby Anne - Source Ufc Que choisir

Quand on est malentendant et que l’on veut travailler, on n’a pas vraiment le choix afin d’être accepté par les employeurs, il nous faut entendre un minimum. Pour ce faire, pas d’autre choix que de porter des appareils auditifs. Or ces petites choses coûtent très cher. Vraiment trop cher. La faute à qui ? Aux audio prothésistes eux-mêmes et ensuite à la sécurité sociale qui ne fait pas son boulot.

  • L’audio prothésiste

C’est un professionnel (bac +3) formé pour déterminer votre type de surdité et vous proposer des aides auditives adaptées à votre baisse d’audition. Pour éviter que la concurrence ne se mette sur leur chemin, ils ont un numérus clausus qui leur confère un nombre restreint de professionnels donc une clientèle qui ne peut pas aller ailleurs (puisque « l’ailleurs » n’existe pas). Pour avoir testé 3 de ces enseignes, je peux vous dire qu’elles sont toutes aussi non professionnelles les unes que les autres. J’étais d’abord à « audition santé ». Un suivi inexistant, des appareils inadaptés qui ne fonctionnent pas, des jeunes audioprothésistes qui ne savent pas régler les dits appareils. Donc, je n’entendais pas et mes appareils tombaient tout le temps en panne, donc je me retrouvais sans entendre car ils refusaient de me les réparer.

J’ai donc changé pour AUDIKA. Dans un premier temps, je me suis dit que c’était mieux. Mais à la seconde panne (la 1ère réparation a tenue 2 mois), il m’a fallu payer une réparation qui a tenue 3 mois ! Je me retrouve à nouveau sans appareils et dans l’impossibilité d’avoir un rdv avec l’audio prothésiste car celui-ci n’est jamais au magasin (il a trois autres boutiques à gérer !). On m’a bien fait comprendre que je devrais payer toute nouvelle réparation car ce n’était pas normal que mes appareils ne fonctionnent pas (limite si la personne n’a pas insinué que je les cassais !). Le mieux pour moi, étant que j’en rachète des neufs ! (ben voyons !).

Du coup, je me suis orientée vers un autre professionnel qui m’a annoncé un prix tellement astronomique que je me suis résignée à reprendre mes vieux analogiques qui ont 20 ans mais qui fonctionnent toujours (même si je n’entends pas beaucoup avec, c’est toujours mieux que rien).

  • Pourquoi des prix si honteux ?

UFC que choisir dans une enquête réalisée en septembre 2015 dernier nous révèle pourquoi :

« L’origine de ces prix excessifs est à chercher du côté des audioprothésistes, profession qui a le monopole de la distribution des audioprothèses. Ils revendent ainsi les appareils 4,5 fois leur prix d’achat (327 €), réalisant une marge brute moyenne de 78 %. Une fois les divers frais et salaires déduits, la marge nette demeure très confortable : entre 15 % et 18 % (contre 10 % dans le déjà rentable secteur de l’optique).

Ces surcoûts résultent avant tout de la pénurie, savamment entretenue, d’audioprothésistes en France. En raison de leur faible nombre (3091, pour des besoins estimés par notre étude à 7150 professionnels), ils sont en position d’obtenir des salaires deux à trois fois plus élevés que les professions de santé comparables (infirmières ou kinésithérapeutes, à niveau de formation équivalent). Résultat : plus du tiers du prix (534 €, soit plus de 1050€ pour l’équipement des deux oreilles) revient en salaire à l’audioprothésiste. Le lobby de la profession se mobilise pour un lucratif statu quo, qui a jusqu’à présent été chèrement payé par les consommateurs. … »

De plus, il faut savoir qu’aujourd’hui encore, l’acheteur paie d’un bloc l’audioprothèse et les prestations de suivi tout au long de la vie de l’appareil. Cela se traduit par un prix d’entrée plus élevé, et le paiement par avance de prestations qui peuvent ne pas être effectuées (fermeture de l’audioprothésiste, non-port de l’appareil, décès de l’utilisateur). La « loi Macron » a légalement supprimé cette vente indissociable, mais les audioprothésistes continuent à le facturer. Vu l’inexistence du dit « suivi », c’est surtout une arnaque de plus pour soutirer encore plus d’argent au consommateur.

  • La sécurité sociale ne rembourse pas

Normalement, perdre l’audition n’est en rien un confort. Tout malentendant le sait. Mais pour d’obscures raisons, la sécurité sociale a décidé le contraire. De ce fait, elle ne rembourse quasiment rien. Exemple de UFC que choisir dans son enquête :

« Malgré un prix moyen de 1550 € par appareil, soit 3100 € dans le cas très majoritaire d’un équipement des deux oreilles, les audioprothèses sont très peu remboursées par l’Assurance maladie (120 € par appareil seulement) ainsi que par les complémentaires santé, aboutissant à un reste à charge moyen de 1100 € par oreille. La comparaison effectuée par l’UFC – Que Choisir avec des pays voisins aux reste-à-charges plus faibles montre que pas moins de 2,1 millions de malentendants français ne s’équipent pas en raison d’un coût trop élevé, soit un taux de renoncement aux soins de 58 %. »

L’Assurance maladie devrait prendre en compte la loi MACRON et adapter son processus de remboursement, qui continue à lier matériel et suivi. Cela permettrait de faire émerger la vérité des prix, entre l’appareil en lui-même et les prestations qui l’accompagnent.

Mais apparemment, il nous faut admettre que le Ministère de la santé a fait le choix de préserver la rente économique des 3100 audioprothésistes plutôt que de résorber le non-équipement de 2,1 millions de malentendants ?

Source : l'étude et les propositions de l'UFC-Que Choisir sur "Audioprothèses: Un marché verrouillé au détriment des malentendants" (PDF- 1379Ko)

Foeby Anne / Facebook : Foeby Anne / Maman Malentendante / Appareils auditifs

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

Vivien Laplane 17/02/2016 10:06

Oui c'est aberrant ses prix. Normalement, il me faut changer les appareils. Je vais faire appel à l'AGEFIPH et la MDPH qui peuvent payer intégralement (ou presque) les appareils. Ce que j'avais fait y a 6 ans! C'est important car il faut quand préserver son audition qui reste malgré tout! Bon courage à toi!

Foeby Anne 18/02/2016 18:18

Merci de ton passage sur mon blog. Oui les appareils sont beaucoup trop chers. Moi la MDPH n'a jamais voulut me payer mes appareils. Du coup, je ne demande plus rien. Là mes numériques sont en panne et Audika refuse de me les réparer si je ne paie pas. Comme je n'ai pas les moyens, bah je me sers d'un analogique qui a 20 ans avec lequel je n'entends pas vraiment. Mais j'ai pas le choix.

Jérémy 16/02/2016 23:42

Le plus drôle c'est quand on sait que la sécu rembourse à 100% l'implant cochléaire qui coûte 40000€ ...
le lobby des médecins a de beaux jours devant lui :(

Foeby Anne 24/02/2016 20:27

Hé oui... C'est aberrant. Mais on ne peut rien faire... Les lobbies sont trop soudés

sandra 22/02/2016 15:33

c'est une aberration totale
surtout quant on sait qu'il arrivent a remboursé les cures thermales,

Foeby Anne 18/02/2016 19:29

Noooon ! Sérieux ???? Je ne savais pas !! Oui tu as raison, les lobbies ne sont pas prêt de perdre leurs avantages...